Guinée Matin

Kakoni (Gaoual) : Fandadji tend la main aux bonnes volontés pour l’achèvement de la mosquée

La mosquée de Fandadji, située dans le district de Boulléré (situé dans la commune rurale de Kakoni, relevant de la préfecture de Gaoual) est un édifice religieux datant de plusieurs centaines d’années. Vu la place qu’elle occupe pour les populations de cette localité, les fils et filles ressortissants de la Fandadji et les résidents, sous […]

Kakoni (Gaoual) : Fandadji tend la main aux bonnes volontés pour l’achèvement de la mosquée

Guineematin.com il y a 6 jours - @Actualité

0

La mosquée de Fandadji, située dans le district de Boulléré (situé dans la commune rurale de Kakoni, relevant de la préfecture de Gaoual) est un édifice religieux datant de plusieurs centaines d’années. Vu la place qu’elle occupe pour les populations de cette localité, les fils et filles ressortissants de la Fandadji et les résidents, sous l’égide de leur guide religieux, Thierno Abdourahmane Fandadji, ont décidé de se donner la main pour renouveler et moderniser cette maison de Dieu.

Chemin faisant, ces fidèles musulmans ont réussi, le 20 mars 2022, à démarrer les travaux d’un nouvel édifice de 600 places pour un devis estimatif de 630 millions de francs guinéens.

A ce stade, les travaux ont bien évolué. Mais ils connaissent un certain ralentissement. Thierno Abdourahmane Fandadji, Saliou Sadio Diallo, résident en France, Thierno Abdoulaye Bobo, basé en Guinée Bissau, Amadou Bella Diallo et Dr Télly Diallo, tous à Conakry, lancent un appel auprès des institutions et organisations religieuses, autorités du pays et des bonnes volontés à tous les niveaux, de leur venir en aide pour achever cet édifice de Dieu. Actuellement, comme le montre l’image sur le texte, les travaux ont atteint le chaînage. Et dans cet état, aucune prière n’est possible, surtout pendant cette saison des pluies.

Dieu n’a-t-il pas proclamé dans le Coran que les mosquées, ce sont ses maisons et que celui qui construit une mosquée aura une maison au Paradis ? Alors, que personne parmi ceux qui liront ce papier ne retarde à réagir à cet appel à la bienfaisance. 

D’ailleurs, ces fils de Fandadji, a expliqué Saliou Sadio, qui a récemment joint au téléphone un journaliste de Guineematin.com, renouvellent leur reconnaissance aux autorités religieuses et administratives à tous les niveaux et s’engagent à continuer leur implication dans le développement socioéconomique du pays, à commencer par leur village de Fandadji. 

Pour les contributions ou des précisions, prière de contacter au téléphone 

En France : monsieur Saliou Sadio Diallo au 0033 781723008

En Guinée, monsieur Amadou Bela Diallo au 00224 623 82 82 74 ou alors Docteur Tely Diallo au 00224 628 05 49 65

Enfin, le Khalif, Thierno Abdoul Rahmane Fandadji au 628 36 40 97

Abdallah Baldé pour Guineematin.com